Ambassade de la République tchèque a Alger

česky  français 

Recherche avancée

Avertissement de l´article Imprimer Decrease font size Increase font size

SOS Bab El Oued - République tchèque soutient la formation des jeunes en Algérie

L’Ambassade de la République tchèque à Alger a aidé à développer le projet « Espace Culture » avec l’association culturelle SOS Bab El Oued, afin de promouvoir et soutenir les espaces culturels et éducatifs pour les enfants et les jeunes algérois dans le quartier populaire d’Alger « Bab el Oued ». L’Ambassade de la République tchèque à Alger a doté l’association SOS Bab El Oued d’une somme de 500 000 CZ (couronnes tchèques), l’équivalent de presque 2 000 000 DZD, pour les matériels et les activités scolaires.

L’association SOS Bab el Oued est engagée dans la promotion des notions de respect, de tolérance, du droit à la différence et l’humanisme. La solidarité est au cœur de ses activités. L’association lutte contre les inégalités et la précarité, tout en permettant aux enfants et aux jeunes de bénéficier de loisirs et d’un programme complémentaire d’éducation. Les activités entreprises sont destinées principalement aux enfants et aux jeunes quelque soit leur race, leur religion et leur  statut social ou familial, le projet mobilisera plusieurs animateurs et intervenants internes et externes dans divers domaines d’activités éducatives et socioculturelles.

Le projet « Espace Culture « a été focalisé sur les activités pédagogiques par les soutiens consacrés aux enseignants (la lange anglaise, la  langue française, maths, audio-visuel, informatique, théâtre, infographie) et l’achat de matériels audio-visuels destinés à la réalisation de films documentaires et de courts métrages afin de donner aux jeunes l’opportunité et la possibilité d’exprimer leurs idées et leurs talents artistiques et leurs ouvrir de nouvelles perspectives pour l’avenir. Grâce à ce matériel et cet équipement, les ateliers forment des jeunes aux techniques de l’audio visuel afin de permettre aux jeunes de réaliser des films de fictions et documentaires sur leurs propres situations.

A l’occasion du 50éme anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, un film documentaire «L’Algérie des histoires» a déjà été réalisé par les jeunes de l’association avec les matériels acquis par l’association grâce à la contribution de la République tchèque. Des ateliers artistiques ont été mis en place pour développer la créativité des jeunes et des enfants et d’exprimer leurs malaises et leurs aspirations sans violence. Un Ciné-club pour la projection de films et de documentaires suivi d’un débat. Les films sont choisis selon les événements d’actualités. Des concerts de musique  sont organisés pour permettre aux jeunes artistes de se produire et se sentir valoriser à travers leurs créations. 

L’association a aussi organisé plusieurs soirées conviviales. Ces soirées sont le moyen de se rapprocher de la population du quartier et de faire sortir les gens de leurs léthargies comme elles permettent de perpétuer certaines traditions propres à Alger comme les fêtes organisées à l’occasion de circoncisions des garçons des familles défavorisées.

Face aux difficultés rencontrées par certains enfants avec une enseignante les jeunes membres de l’association ont apporté une contribution par des ateliers d’écriture et d’autres formes d’accompagnement. Une forte demande pour les cours de soutien est exprimée par les parents, chaque année les inscriptions débutent au mois de juin de peur de ne plus trouver de place pour l’année suivante, alors que normalement les inscriptions se font le mois de septembre.