Représentation Permanente de la République Tchèque à Strasbourg

česky  english  français 

Recherche avancée

La capitale de la République Tchèque

La „Ville magique“, la „Ville dorée“, la „Ville aux cent tours“, la „Paris de l´Est“, voici quelques-unes des définitions les plus courantes, utilisées dans la presse touristique.

P R A G U E

Superficie: 496 km2

Population: 1 200 000 habitants

La "Ville magique", la "Ville dorée", la "Ville aux cent tours", la "Paris de l´Est", voici quelques-unes des définitions les plus courantes, utilisées dans la presse touristique. Prague, la capitale de la République tchèque depuis le 1er Janvier 1993, chef lieu de la Bohême centrale. Précieux écrin contenant des trésors architecturaux, artistiques et culturels, cette ville au charme particulier s´étend hautaine, sur les berges de la Vltava et sur les douces collines qui parsement ce coin de Bohême.

Prague a vécu dans le mélange des cultures tchèque, juive, allemande et autres, laissant libre cours aux mouvements religieux, aux échanges, au commerce et à l´industrie.


Prague, la capitale de la République tchèque, figure depuis ces dernières années parmi les localités les plus visitées d´Europe centrale.


L´Histoire est passée par la Vieille Ville (Staré Město). Des le IXe siècle, les marchands des quatre coins du monde s´y croisèrent au carrefour des routes commerciales, certains d´entre eux s´y installèrent et imprimèrent progressivement à cet endroit une atmosphère inimitable.


L´horloge de l´hotel de ville de la Place de la Vieille Ville (Staroměstké náměstí) mesure le temps depuis des siècles et des milliers de touristes suivent et photographient tous les jours le défilé des douze apôtres qui se répète à chaque heure - oeuvre unique d´un maître horloger de temps anciens.


Le pont de pierre fut l´une des nombreuses réalisations géniales de souverain clairvoyant que fut l´empereur germanique et roi de Bohême Charles IV. Au milieu du XIVe siècle il fit établir pour cette magnifique construction un horoscope qui se révéla être vraiment heureux - le pont se dresse encore de nos jours et il est très recherché par quasiment tous les visiteurs de Prague. Le calcul des astrologues déboucha sur une suite montante et descendante de nombres impairs, et de ce fait la première pierre a pu être posée en l´an 1357, le 9 juillet /le septième mois/ à 5 heures 31 minutes, ce qui nous donne 1,3,5,7,9,7,5,3,1. L´époque baroque orna le pont d´une allée de statues représentant plusieurs saints qui sont devenues les témoins involontaires des anciens cortèges du couronnement des rois aussi bien que des défilés contemporains de touristes. La circulation sur le pont a été interdite et il est maintenant réservé uniquement aux piétons.

Le Pont de Charles relie la Vieille Ville au quartier de Malá Strana. Ce quartier pittoresque situé au pied du Château de Prague vit le jour au milieu du XIIIe siècles, mais son aspect actuel date d´une époque beaucoup plus récente, car l´incendie dévastateur de 1541 le détruisit pratiquement de fond en comble. Les vastes remblais de terre provenant de l´endroit ravagé par cet incendie ont donné sa forme définitive à l´ile de Kampa, une oasis de calme qui invite aujourd´hui à d´agréables promenades et au repos romantique sur la berge de la rivière. Dans les environs s´élèvent de nombreux palais somptueux que les familles aristocratiques importantes se firent édifier à proximité du Château pour y mener, comme ils en avaient l´habitude, une vie mondaine animée. À quelque pas de là se trouve la place de Malá Strana dont la dominante est l´église Saint-Nicolas, le plus bel exemple du baroque culminant à Prague. La construction de ce joyau architectural se poursuivit, sous la direction de l´éminent architecte praguois Kilián Ignác Dientzenhofer, pendant presque cinquante ans. Le son imposant de l´orgue de l´église invite les visiteurs à des concerts réguliers de musique baroque. Le palais Liechtenstein, qui se trouve en face de l´entrée, résonne lui aussi de nombreuses mélodies. En effet, il héberge l´Académie de musique du Conservatoire national de musique, de danse et d´art dramatique. Empruntons ensuite la charmante rue Nerudova, qui a gardé son aspect baroque d´origine, pour monter au Château. La rue nous mène à la rampe du Château d´où s´ouvre une magnifique vue panoramique sur toute la ville et les toits rouges de Malá Strana.


Le Château de Prague fut de tout temps la résidence du souverain. Son enceinte recèle des murs vieux de plus de mille ans car plus d´un souverain a influencé au moins partiellement la physionomie du Château. Mais son aspect actuel date essentiellement de l´époque du règne de Marie-Thérèse et il représente le siège qui convient justement au président de la République. En passant devant les gardes du Château nous entrons dans la Première cour qui est appelée également Cour d´Honneur. Toutes les visites officielles du chef de l´État y sont accueillies avec les honneurs qui leur sont dus. Par la porte Mathias nous accédons à la Deuxième cour du Château. On dit que c´est par cette porte que le baroque s´est introduit à Prague. En effet elle est considérée comme étant la première construction profane de style baroque érigée à Prague et il convient d´ajouter qu´elle est vraiment très belle. Les touristes dirigent ensuite leurs pas vers la cathédrale Saint-Guy, réalisation majestueuse d´une beauté saisissante.

À ces origines se trouve, une fois de plus, Charles IV qui fit venir successivement les meilleurs des meilleurs artistes, maîtres batisseurs et tailleurs de pierre, en leur demandant de créer une oeuvre digne de l´archevêché de Prague. Le bâtiment prit sa forme définitive pendant des siècles et il fallut attendre le XXe siècle pour voir couronner les efforts de maintes générations. La plus belle chapelle de la cathédrale est consacrée au patron du pays, saint Venceslas. Après avoir quitté la cathédrale nous passons devant le Vieux palais royal et la basilique Saint-Georges et nous nous dirigeons vers la Ruelle d´Or. Aujourd´hui personne ne peut affirmer avec certitude si elle tient son nom des orfèvres ou de la légende qui parlait des alchimistes tentant de fabriquer artificiellement de l´or pour l´empereur Rodolphe II. Mais une chose est cependant certaine: c´est un endroit incontournable pour tout visiteur de Prague. Seize maisonnettes miniatures blotties contre les anciennes fortifications du Château font penser à un conte de fées. Nous pouvons retourner sur la place de Hradčany (Hradčanské náměstí) en traversant les Jardins du Sud (Jižní zahrady) qui offrent une vue inimitable sur le palais de Malá Strana, et avant tout sur le plus grand d´entre eux, le palais Wallenstein, qui prit naissance pendant la guerre de Trente Ans pour le généralissime ambitieux des Impériaux. Il est également possible d´accéder à partir de ces jardins aux terrasses fleuries des palais baroques de Malá Strana. Au nord du Château se profile le superbe Pavillon royal de plaisance tapi dans une verdure charmante.

Le quartier de Hradčany est attenant au Château de Prague. La place de Hradčany (Hradčanské náměstí) est dominée par plusieurs palais imposants, dont le plus intéressant, le palais Renaissance Schwarzenberg, héberge le Musée militaire qui renferme des collections d´armes historiques provenant de différentes époques. Sur le côté opposé se dresse la façade rococo du Palais archiépiscopal dont la porte de gauche donne l´accès au palais Šternberk qui prête ses locaux aux collections du vieil art européen de la Galerie Nationale. De la place nous montons lentement a Pohořelec, lieu où, dans le passé, la plupart des incendies dévastateurs de Prague se sont arrêtés. Non loin de là s´élance Notre-Dame-de-Lorette, l'un des plus beaux lieux de pèlerinage de République tchèque. Outre ses superbes chapelles et sa magnifique église, elle abrite entre ses murs également une copie de la Santa Casa d´Italie (maison de la Vierge) que, selon la légende, les anges auraient transportée en Italie de la lointaine Nazareth. Le Soleil de Prague, un ostensoir orné de presque 6500 diamants, trône parmi les pièces exposées de l´inégalable collection d´objets liturgiques installée au premier étage. La construction gracieuse est couronnée par une tour abritant un carillon de 27 cloches qui annonce chaque heure par un cantique marial très ancien.


La palais "Černín s´étendant en face de Notre-Dame-de-Lorette, construit dans le style baroque primitif, est aujourd´hui le siège du Ministère des Affaires étrangères ; son architecture merveilleusement accomplie trahit les influences italiennes de la fin du XVIIe siècle. La place de la Lorette (Loretánské náměstí) se ferme avec la toute simple église Notre-Dame-des-Anges reliée au couvent des capucins.

Le quartier de Hradčany se termine avec la monastère de Strahov, fondé au XIIe siècle par l´ordre des Prémontrés. De nos jours, il est très recherché pour les intérieurs uniques de la Salle philosophique et de la Salle théologique renfermant de riches collections précieuses et l´église monacale de l´Assomption-de-la-Vierge-Marie dans laquelle Mozart joua de l´orgue.