česky  français 

Recherche avancée
Avertissement de l´article Imprimer Decrease font size Increase font size

Candidature de Monsieur Vladimír Dlouhý au poste de secrétaire général de l´OCDE

Le mardi 1er septembre 2020, la République tchèque a officiellement présenté la nomination de son candidat, Monsieur Vladimír Dlouhý, au  poste de secrétaire général de l’Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE).
 

Vladimír Dlouhý

Vladimír Dlouhý

Le nouveau secrétaire de l’OCDE devrait remplacer Monsieur José Ángel Gurría du Mexique qui était à la tête de l’Organisation pendant trois mandats consécutifs depuis 2006.  La procédure de sélection devrait s’achever en mars 2021 et le vainqueur  assumera la direction de l’Organisation à partir de juin de la même année.

Monsieur  Dlouhý  est un économiste de renom qui a servi comme vice-premier ministre, ministre de l’Economie et ministre de l’Industrie et du Commerce.  Il a été membre de l’équipe centrale chargée de mettre en place des réformes sociales et économiques fondamentales ayant transformé la République tchèque d’une économie planifiée centralisée à une économie de marché avancée.

A l’heure actuelle, il est président de la Chambre de commerce tchèque et vice-président d’EUROCHAMBRES, Association des chambres de commerce et d’industrie européennes, représentant plus de 20 millions d’entreprises de 44 pays.  Au cours de sa riche carrière, il a travaillé à différentes postes de direction et de conseil de haut niveau dans de grands groupes internationaux, tels que Goldman Sachs, Rolls-Royce, Telefónica O2 ou ABB.

L’Organisation de Coopération et de Développement économiques est une organisation internationale basée à Paris et réunissant 37 pays de l’Amérique du Nord et du Sud, de l’Europe, de l’Asie et du Pacifique.  Elle travaille à l’élaboration des standards internationaux fondés sur les données et cherche des solutions aux défis sociaux, économiques et environnementaux.  Elle offre un cadre unique et un pôle de connaissance  pour les données et les analyses, les échanges d’expériences, le partage des meilleures pratiques et  les conseils en matière de politiques publiques et de normes internationales.