česky  français 

Recherche avancée
Avertissement de l´article Imprimer Decrease font size Increase font size

Message de l´Ambassadeur Michal Fleischmann

A l´occasion de l´Armistice - novembre 2020

Message de l’Ambassadeur de la République tchèque à l’occasion de l’Armistice.

Au nom de la République tchèque, je me permets d’adresser ces quelques mots à l’adresse de tous ceux qui célèbrent aujourd’hui l’Armistice, la fin de la Première Guerre mondiale. 

Monsieur le Président de l’Association des Volontaires tchécoslovaques en France, Monsieur l’Ambassadeur de la République slovaque, Messieurs, Mesdames des Associations tchécoslovaques et françaises, chers amis.

Nous saluons aujourd’hui nos héros, combattants de la guerre 1914 – 1918 d’abord, mais aussi tous les anciens combattants. N’oublions pas que leurs combats ont menés d’abord à la création même de la République tchécoslovaque, puis ensuite à sa restauration. Les membres de Sokol et de Rovnost, la compagnie Nazdar, puis les soldats s’opposant à la furie nazie en France comme en Tchécoslovaquie, sont nos héros auxquels nous devons en grande partie de pouvoir être vivants aujourd’hui, en 2020.

Permettez-moi d’être un peu plus personnel car par exemple le monument de la Père-Lachaise où nous nous rencontrons tous les ans et faute de la situation épidémiologique, nous ne pouvons pas le faire aujourd’hui, est pour moi beaucoup plus que cela. 

Il est le lieu de rendez-vous de la nature même de nos peuples. De leur âme. 

Mon père m’amenait auprès du monument aux morts de La Père-Lachaise alors que je n’avais que treize ans, pour me conter l’histoire de mon pays, la Tchécoslovaquie. 

Lors de mon émigration en France, à la fin des années soixante, puis comme naturalisé français, je revenais là lors des moments difficiles, alors que je me sentais un peu perdus dans le brouhaha de l’histoire et celui de la vie au quotidien. J’y venais pour me retrouver, cherchant et trouvant le soutien moral près de cette représentation du soldat mort pour son pays, mort in fine pour moi. Je repartais plus fort que jamais ayant devant mes yeux cette mère tchèque et cette mère française, unies dans la même douleur. 

C’est cela aussi la force de cette commémoration : ce n’est pas qu’un geste, c’est du vécu. Un vécu de chacun de nous. Là, sous les regards de ces héros nous trouvons toujours un peu de leur courage, pour soi, pour la démocratie, pour la liberté. Pour la République tchèque, pour l´Europe.

Le sacrifice de nos soldats, de nos compatriotes, n’a pas été vain et restera toujours dans nos cœurs, dans nos vies, aujourd’hui et demain.

 

Michal Fleischmann

Ambassadeur de la République tchèque en France

Pere Lachaise

Pere Lachaise